Les 10 pannes et soucis les plus fréquents sur un ordinateur.

Ecran noir, souris capricieuse, disque dur à la traîne, quand ce n’est pas le PC lui-même qui défaille… En cas de panne matérielle, mieux vaut connaître les gestes qui sauvent.

Mon PC refuse de s’allumer

Vous avez tout essayé, redémarré votre PC des dizaines de fois, mais rien à faire : votre machine reste totalement inerte. Quelques gestes simples vont vous permettre d’établir un diagnostic.

Aucune réaction

Lorsque vous appuyez sur le bouton de mise sous tension, rien ne se passe : aucun bruit ne se fait entendre, aucun voyant ne s’allume (pas même le voyant vert de la prise réseau Ethernet), encore moins l’écran. Vérifiez que le câble d’alimentation est bien enfoncé et relié à une prise de courant, et celle-ci bien alimentée ; branchez un autre appareil dessus pour le vérifier. S’il s’agit d’un portable, peut-être la batterie est-elle tout simplement à plat! Branchez-le sur le courant, patientez quelques minutes et réessayez.

Mettez le PC au courant

Si le problème n’est pas résolu, il est probable que le bloc d’alimentation soit touché. S’il est hors service, il est logique que rien ne s’allume! Il peut aussi être sous-dimensionné par rapport aux besoins spécifiques d’un PC de bureau. Si vous venez d’installer un nouveau périphérique interne « gourmand » (carte graphique haut de gamme, disque dur ou graveur Blu-ray), ne cherchez plus : c’est lui qui a fait flancher l’alimentation. Débranchez le câble d’alimentation de ce périphérique et réessayez.

Si le bloc d’alimentation a rendu l’âme ou si sa puissance est insuffisante, il faut le remplacer. Sur un PC de bureau, c’est une opération assez simple : un tournevis suffit. Mais il faut d’abord vous procurer un bloc neuf, chez un revendeur de PC, ou en ligne sur Materiel. net, Pearl.fr ou Rueducommerce.fr, par exemple. Choisissez un modèle de 600 ou 650 watts minimum. Avec un portable, il faut changer le câble avec le gros boîtier noir (c’est l’alimentation) que l’on branche sur le secteur. Comptez entre 50 et 100 euros environ.

Ce que Windows peut faire pour vous…

Si vous soupçonnez un périphérique d’être à l’origine de vos problèmes, mais sans être sûr de l’identité du coupable, utilisez d’abord les outils de Windows d’aide au diagnostic.

Avec Windows XP
Cliquez du bouton droit sur le Poste de travail, choisissez Propriétés, puis cliquez sur Gestionnaire de périphériques. Cliquez sur le signe + à gauche des différentes catégories : si un périphérique est signalé par un point d’interrogation jaune, c’est qu’il ne fonctionne pas correctement soit parce qu’il est défaillant, soit parce que son pilote est absent ou pas à jour ; dans ce cas, cliquez dessus du bouton droit, choisissez Propriétés, puis cliquez sur l’onglet Pilote et sur Mettre à jour le pilote. Puis suivez les instructions.

Avec Windows 7
Ouvrez le Panneau de configuration, choisissez Petites icônes dans le menu Afficher par, double-cliquez sur Résolution des problèmes et cliquez sur Matériel et audio. Les options disponibles vous aideront dans la recherche des périphériques défaillants. Rien ne garantit que cet utilitaire fera un diagnostic fiable ou réparera la panne, mais cela ne coûte rien d’essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *